Dubaï : Les souks et le vieux Dubaï

On pourrait penser que Dubaï se résume à une ville énorme, uniquement faite de buildings immenses, de palais, et de belles villas; mais ce serait oublier là le Dubaï historique: ces souks aux épices aux milles couleurs et odeurs, à l’or, ou on vous propose des méga discount de 70% dans toutes les échoppes, l’ambiance de ces mêmes souks, ou les touristes se font appeler Shakira ou Sarkozy et alpaguer avec des Pashmina ou Chèches que des vendeurs leur enroule autour du cou en espérant arriver ainsi à  draguer cette clientèle jusqu’à leurs shops….

C’est aussi oublier son port marchand avec ces vieux bateaux de bois chargés de marchandises, et aussi le désert qui englobe tout ça.

C’était la première fois de ma vie que je mettais les pieds dans le désert. Enfin les pieds….les roues! On est partis en 4×4  avec un local, plutôt téméraire dans sa conduite,(mais oui…ça passe! c’est pas parce que la pente sur laquelle on est doit faire dans les 25°, et qu’on ne voit pas derrière la dune que ça passe pas!) et un surf, histoire de tenter le surf sur sable. Bon bien sûr, le sable ça à plus tendance à frotter que glisser du coup côté vitesse c’était pas le slalom du Mall non plus, mais ça fait de belles photos, non?

See you soon,

L&J

Publicités

Le Temple d’Uluwatu

1ere visite de temple au sud de Bali

Levés à 6 heures pour se rendre à l’extrême Sud de Bali, avec notre chauffeur privé (alors oui, dis comme ça, ça fait très nobliaux, mais clairement, les chauffeurs privés a Bali, ils vous sauvent la vie! Déjà ici, il faut rouler à gauche, mais surtout avoir le cœur bien accroché! On vous fera une petit vidéo, c’est assez fou!).

Arrivés là-bas, clairement on n’est pas encore très frais, on s’est donc arrêtés prendre un café et Smoothie Bowl (comment ça elle est pas pertinente cette information?) dans ce qui c’est avéré être le paradis des surfeurs! Vue imprenable sur l’océan grâce à une terrasse dans le vide qui donne le vertige, on observe ces équilibristes des mers glisser sur les vagues, on se dit que c’est beau, que ça a l’air facile…Bref, ça donne envie, mais on verra ça plus tard!

Toetoe (Prononcez « Tou-Tou », notre chauffeur, le bien-nommé vu sa propension à jouer du Klaxon, comme la plupart des locaux ceci dit) nous prévient de la présence des singes au temple, il nous dit de laisser sacs, lunettes, etc dans la voiture car ici les singes volent! Mais pas pour rien, les singes troquent! « Je t’ai chouré tes lunettes, mais si t’as une banane je suis d’accord de les laisser tomber négligemment par terre avant de partir dans la jungle en poussant des cris machiavéliques informant la colonie que je tiens un pigeon! ». Bref, allez savoir pourquoi, nous on n’a pas vu de singes, même que du coup, on était un peu déçus!

On est arrivés au bord d’une falaise à pic, contre laquelle on entendait les vagues de l’océan se fracasser, là on a pu déambuler dans les vestiges de ce temple du XIeme siècle.

See you soon,

L&J