Nusa Lembongan

C’est une petite île, en face de Sanur, où nous nous sommes rendus lors de la visite des Montpellierains.

Direction le port donc, où notre négociatrice en chef, Cowcow, a réussi à nous faire baisser les prix. Enfin, on croyait… En fait, il s’agissait d’une ruse locale. On vous fait croire que vous avez un prix défiant toute concurrence, et en parlant avec les autres touristes, vous apercevez que tout le monde a payé le même tarif hyper spécial que vous. Bon, tant pis, alea jacta est.

En attendant le bateau, petit déjeuner dans un resto assez cocasse du port, où on s’est aperçu que des rats furetaient dans la cuisine ! Tout va bien… Oh, et ça a été le moment de la rencontre entre Nicole et le café à la balinaise.

Le café balinais c’est comme un café normal mais sans filtre. À la turque, en somme. Vous mélangez le café et l’eau dans la tasse, vous touillez, et vous attendez que la gravité fasse son effet pour pouvoir le boire. Bref, on se retrouve assez vite à boire du marc de café.

On a ensuite débarqué sur cette petite île de 8 km carrés, qui vit du tourisme, de la pêche et d’une agriculture de subsistance, et d’une micro-industrie de culture d’algues.

Il règne sur l’îlot une ambiance très paisible, conviviale, vraiment agréable. On a un peu fait le tour du propriétaire, (juste le temps pour Clothilde de marcher sur un oursin et de se faire emmener par un inconnu en scooter chez le docteur du coin) et on a été assez bluffés par l’eau turquoise, la vue sur le volcan le plus haut de Bali (Agung), les paysages, etc… Comme toujours sur Bali, on croise énormément de temples. Mais Nusa Lembongan et surtout connue pour la vie sous marine qu’elle abrite.

On a ainsi pu voir des milliers de poissons colorés, des raies mantas par dizaines et même un petit requin. Bon, ça nous a valu un bon mal de mer pour certains (j’adore l’odeur du gazole au petit matin sur une mer agitée), mais pour d’autres ça été l’occasion de se découvrir une passion insoupçonnée (Bravo Nicole !).

Bref, pour se remettre, quoi de mieux que de bons cocktails et de bons burgers ! On a ensuite pu admirer l’incroyable coucher de soleil…

Le lendemain, on voulait se tenter un tour de notre bout de caillou et prendre le pont suspendu jaune qui fait la liaison avec la toute petite île d’à côté : Nusa Ceningan. Mais, Ô stupeur, plus de pont ! Il s’est simplement effondré quelques semaines plus tôt à l’occasion d’une cérémonie religieuse, en faisant malheureusement quelques victimes.

Nous nous sommes ensuite rendus vers les falaises de Devil’s Tears. Ces dernières ont été creusées par la mer, et quand les vagues viennent s’y fracasser, la masse d’eau éclate et se disperse en millions de gouttelettes projetées en tout sens. Vue du dessus, ecla donne l’impression d’un brumisateur géant, ou que la falaise éternue.

Au milieu de toute cette agitation, on a eu la chance de voir une grosse tortue verte remonter respirer toutes les 4 ou 5 minutes. Ébahis.

Puis, après toutes ces émotions, retour chez Thessa et Nick. En rentrant, on a bien fêté ça, d’une façon bien de chez nous !

20161106_123617

Le froid et la raclette nous manquent parfois terriblement ! Oui, oui, plaignez-nous 😉

See you soon,

L&J

Publicités

2 commentaires sur « Nusa Lembongan »

Répondre à Sylvain Mercier Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s